Cliquez sur le titre pour agrandir l'image

entreafricaine1

 

entreafricaine2

 

Constitution

L’Entreprise Africaine fut constituée le 14 juin 1900 avec un capital de 1 millions de francs représenté par 10.000 actions privilégiées de 100 francs. Il fut créé, en outre, 10.000 parts de fondateur. Le siège social était établi à Bruxelles.

Les 10.000 actions privilégiées furent souscrites par 154 comparants :

Les actions furent libérées de 10% et une somme de 100.000 francs fut mise à la disposition de la Société. En ce qui concerne les parts de fondateur, 5.000 parts furent réparties aux souscripteurs à raison de 1 part pour 2 actions privilégiées, les 5.000 autres furent attribuées à Mr Jules Legros pour apports.

Apport(s)

Les 5.000 parts de fondateur furent attribuées à titre d’avantages particuliers à Mr Jules Legros en représentation des contrats obtenus, des études, plans, débours faits, tant pour arriver à la constitution et à l’organisation de la Société que pour assurer à celle-ci une activité immédiate dans diverses affaires importantes. Mr Legros s’engagea, en outre, à diriger les opérations de la Société pendant un terme minimum de cinq ans.

Objet

En principal, l’étude et la mise en valeur de toutes entreprises commerciales et industrielles en Afrique et, éventuellement, dans les colonies de tous pays, notamment les entreprises de constructions, transports, navigation et toutes autres, et ce dans les limites les plus étendues ;

Réaliser son objet soit en exploitant directement, soit en rétrocédant ou affermant les entreprises qu’elle eut acquises, soit en les apportant ou en les cédant à des sociétés constituées ou à constituer, soit en participant par voie de souscription dans l’organisation de ces sociétés, soit en s’intéressant au développement de celles-ci, soit en constituant elle-même de telles sociétés ;

Se charger du service financier des sociétés qu’elle patronna ou de toutes autres ;

Faire toutes opérations, quels qu’en soient la nature et le caractère, qui puissent avoir pour effet direct de faciliter le développement de son objet ;

Faire ces opérations soit pour son compte et en son nom, soit au nom de tiers et pour compte de tiers ou en participation avec eux ;

Pouvoir se fusionner avec d’autres sociétés (12-(02-05/07/1900)-3392).

Modification du capital, évènement(s), participation(s), dividende(s), cotation, etc.,

La Société eut des bureaux à Boma, elle entreprit le chargement et le déchargement des navires dans les ports du Bas-Congo, elle se chargea de l’emmagasinage et des transports, de l’achat et de la vente d’immeubles, de l’entreprise de travaux publics et privés. Elle posséda un service régulier de transports de voiliers dans le Bas-Congo et sur la Côte (21-(1901 t1)-70).

Dissolution et mise en liquidation

L’entreprise Africaine fut dissoute et mise en liquidation 12 mars 1904; la perte à nouveau fut de plus de 700.000 francs au bilan de 1903 (21-(1905 t1)-54).

.